Un entretien avec Giovanni Francesco Frascino, le conservateur d’OpenHeArt



Aujourd’hui, nous nous entretenons avec l’architecte expérimenté Giovanni Francesco Frascino (studio gff), le commissaire chargé de l’exposition finale intitulée OpenHeart-quatre laboratoires pour une exposition. Ce projet a été créé par le Musée archéologique de Naples en collaboration avec, entre autres, le complexe muséal de Campanie et la Villa Pignatelli – Maison de la photographie.

L’objectif de ce projet était de promouvoir l’inclusion culturelle des jeunes dans les zones à risque de marginalité économique et sociale. Dans notre entretien, l’architecte Frascino nous expliquera sa démarche pour l’exposition créée à l’intérieur de la Villa Pignatelli, qui abrite huit portfolios créés par d’autres artistes en herbe de OpenHeArtainsi qu’une centaine d’images conçues pendant l’atelier et exposées au LAB pour un laboratoire irrégulier dirigé par Antonio Biasiucci.

1. La relation avec l’environnement de l’exposition

Couloir, couloir et escaliers minimalistes par giovanni francesco frascino architetto Minimalist


Question : Quel était le rapport avec cet environnement ?

L’architecte Giovanni Francesco Frascino : Cette salle de la Villa Pignatelli est caractérisée par une rampe en marbre qui a été obtenue de la voûte. Tout l’espace s’élève naturellement vers la lucarne du haut.

2. Le rôle du fer

Salle de presse minimaliste par giovanni francesco frascino architetto Minimalist


Question : Quelle a été votre approche de ce matériel ?

L’architecte Giovanni Francesco Frascino : J’ai voulu inclure la dureté du fer pour souligner la légèreté des éléments exposés. Ainsi, l’exposition présente huit pupitres en fer, imitant des livres ouverts ou des feuilles de papier, conçus à partir de plaques de fer brut sur lesquelles sont placées diverses œuvres photographiques à fort caractère dramatique.

2.1 Le rôle du fer

Salle de presse minimaliste par giovanni francesco frascino architetto Minimalist


L’architecte Giovanni Francesco Frascino : Je voulais que les portfolios photographiques soient ouverts sur les pupitres en fer, couvrant efficacement le matériau dur alors qu’il semble flotter dans l’air.

3. L’élément d’affichage

Salle de presse minimaliste par giovanni francesco frascino architetto Minimalist


Question : Quel est le rôle de l’élément d’affichage ?

L’architecte Giovanni Francesco Frascino : L’espace d’exposition est surtout défini par la présence des pupitres, qui au départ n’attirent pas l’attention. Ceux-ci ont une double fonction : ils soutiennent physiquement l’œuvre et mettent l’accent sur l’espace. Les pupitres sont fixés aux murs comme s’ils regardaient le centre de la salle, où la voûte vide, grâce à la lumière venant d’en haut, donne une sorte de sens sacré à l’ensemble de l’espace.

3. 1 L’élément d’affichage

Salle de presse minimaliste par giovanni francesco frascino architetto Minimalist


L’architecte Giovanni Francesco Frascino : La présence des pupitres, et la façon dont ils sont placés à proximité les uns des autres, transforme l’espace en un véritable lieu, le lieu de la fraternité.

4. Le plan d’étage

minimaliste par giovanni francesco frascino architetto, Minimaliste


Cette image nous permet d’apprécier une vue de dessus / plan de l’espace d’exposition.

L’article est basé sur l’interview éditée par Andrea Pasella.


Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*